Sélectionner une page

La France est mondialement reconnue pour sa gastronomie et son art de vivre. Le repas gastronomique à la française et ses rituels sont inscrits depuis 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. 

Les Français sont très attachés à leur art de vivre à la française rythmé par les différents repas de la journée. Selon les régions, tu pourras déguster des spécialités très différentes. On te souhaite d’en découvrir le plus possible.

Nous allons parcourir 5 régions par l’intermédiaire de leurs recettes typiques. Sucré comme salé, il y en aura pour tous les goûts ! Bon appétit !

1– Les crêpes (Bretagne) 

Place à la Bretagne et sa spécialité phare pour commencer : la crêpe ! Les Français l’apprécie à la crêperie comme à la maison. Elle est d’ailleurs largement dégustée au moment de la Chandeleur chaque 2 Février. 

Malgré sa présence sur tout notre territoire, elle reste fortement liée à l’identité Bretonne avec quelques variantes. La crêpe se décline au froment ou au blé noir. Du côte de la Haute Bretagne, si on utilise du blé noir (ou sarrasin) on parlera non pas d’une crêpe mais d’une galette. Les mélanges de farines, épaisseurs de pâte et autres secrets de fabrication sont variables. Une chose est sûre, c’est en Bretagne que tu dégusteras les meilleures ! Tu trouveras juste au dessus une recette simple à réaliser chez toi ! Enjoy !

2- La carbonnade flamande (Hauts-de-France) 

Pour cette seconde recette, nous partons dans le Nord de la France. Les spécialités dans les Hauts-de-France sont nombreuses et les nordistes intègrent très fréquemment de la bière dans leurs plats (et dans leur pinte !).

La carbonnade flamande appelée également « boeuf bourguignon du Nord » est une recette traditionnelle de la cuisine du Nord de la France et de la Belgique (Flandres). Le nom de ce plat est lié au passé ouvrier du Nord. Les ouvriers travaillant dans les mines de charbon faisaient mijoter leurs restes de viande sur du charbon. Désormais, il s’agit d’un ragoût de viande mijoté à la bière. On utilisera de préférence de la bière brune afin de caraméliser la viande pour un résultat des plus savoureux ! Comme souvent, il y a différentes variantes que tu peux adapter selon tes envies et tes préférences. Nous rappelons que l’alcool est à consommer avec modération !
 

3- Le flammekueche (Alsace)

Nous restons dans le salé pour cette prochaine recette. Le Flammekueche (et non La Flammekueche) est un plat traditionnel d’Alsace. Aussi appelée tarte flambée, c’est une spécialité conviviale à partager à plusieurs avec ou sans couverts comme à l’époque ! 

La base du Flammekueche est sa fine pâte à pain de forme rectangulaire ou ronde. Cette pâte est agrémentée d’un mélange de fromage blanc et crème fraîche épaisse, de lardons et d’oignons. Le tout est assaisonné de sel et poivre.

La recette connait des variations selon les villages mais les changements portent exclusivement sur la forme.

4- Les canelés (nouvelle-aquitaine)

Tu étais en manque de sucré ? Les bordelais et leurs canelés vont te ravir !

Historiquement écrit avec deux « n », le cannelé est un gâteau au goût de vanille et de rhum ambré. Cette pâtisserie distribuée aux pauvres aurait été inventée par les sœurs du couvent des Annonciades au 16° siècle. La forme cylindrique a été empruntée à une autre spécialité de l’époque qui a inspiré les religieuses. Dans le port de Bordeaux, les sœurs auraient pris l’habitude d’utiliser les restes de farine qu’elles y trouvaient. Hors les fouilles dans le couvent n’ont pas permis de retrouver les moules caractéristiques et de confirmer cette origine. Oublié après la révolution française, le cannelé refait surface dans les années 1980 pour notre plus grand plaisir. C’est désormais un des symboles culinaires de la ville de Bordeaux !

5- La bouillabaisse (Occitanie)

Nous finissons notre périple dans le sud de la France au bord de la méditerranée. Avant d’être une soupe, la bouillabaisse est un plat emblématique de MarseilleÀ l’origine, il s’agissait d’un plat de pêcheurs. C’est assez logiquement qu’on trouve dans ce plat des poissons variés, des coquillages, des tomates, des aromates du Sud, de la moutarde et des jaunes d’œuf. On la consomme avec des croûtons frottés à l’ail ou des pommes de terre.

Cette préparation, dépendante de la fraîcheur du poisson, est servie dans deux plats différents puisque le poisson est d’un côté et le bouillon de l’autre.

N’hésites pas à nous faire part de tes retours sur ces plats et de partager avec nous les meilleurs plats de chez toi !

Les autres articles dans la même catégorie :